12 Dec 2018

La relation entre automatisation et emploi

Réussir en tant qu'entrepreneur
Photo La relation entre automatisation et emploi

En tant qu'employés, nous avons de nombreux droits liés à l'emploi. Ce que nous n'avons pas, c'est le droit de continuer à travailler. Si cela devrait changer est un autre sujet. Mais ce que nous avons, c'est le désir de nous améliorer nous-mêmes et d'être avant-gardistes.

Il ne faut pas beaucoup réfléchir pour se rendre compte que les tâches d'aujourd'hui sont de plus en plus automatisées. Les machines, l'intelligence artificielle... tout ça est vite arrivé et de façons que nous n'aurions jamais cru possibles il y a 10 ans. Qui aurait cru qu'on parlerait sur un live chat pour le service client, par exemple ?

De manière générale, l'automatisation est en vogue, les employeurs perçoivent une meilleure productivité et une baisse des coûts comme des avantages. Cette évolution vers une main-d'œuvre numérique signifie-t-elle moins d'emplois ? D'éminents économistes affirment le contraire, à savoir que l'automatisation augmentera le nombre d'emplois.


L'Histoire raconte l'histoire

Les économistes se réfèrent à l'histoire pour montrer que l'automatisation crée réellement des emplois. Aussi étrange que cela puisse paraître, comme l'automatisation accélère une tâche, les humains vont faire les tâches environnantes qui n'ont pas été automatisées. Par exemple, dans les années 1920, lorsque l'automatisation a permis de perfectionner les produits des tisserands, le prix du tissu a chuté et la demande a augmenté, ce qui a fait augmenter le nombre de tisseurs nécessaires.

Un exemple plus récent est celui de l'industrie bancaire avec les guichets automatiques bancaires. Lorsque les guichets automatiques ont été mis au point, le nombre de caissiers de banque en 1988 était de 20 par établissement. Ce nombre a chuté à 13 par établissement en 2004. Toutefois, au cours de la même période, les banques ont ouvert 43 % d'établissements en plus et le nombre total d'emplois de banquiers a augmenté.


Nous sommes tous en danger

Peu importe votre âge ou votre stade de carrière, vous êtes sur le point d'être touché. Un avocat spécialiste de la planification successorale qui, au cours des 20 dernières années, a dirigé avec succès sa propre pratique constatera soudainement qu'une application remplace ses services. Un jeune diplômé en génie mécanique ne pourra plus trouver d'emploi en raison des progrès de la CAD et de l'impression 3D. En fait, la vague imminente de robots, d'ordinateurs cognitifs et d'intelligence artificielle peut avoir un impact égal sur les emplois des cols bleus et des cols blancs.

Ce qui est différent par rapport à l'époque des tisseurs et des distributeurs automatiques de billets, c'est que les emplois exigés aujourd'hui et à l'avenir exigent des compétences de plus haut niveau. Si un argument doit être avancé contre la transformation numérique, c'est que le fossé entre les compétences de haut niveau et les compétences de bas niveau s'élargira, avec peu ou pas d'entre deux.

Ça ne sert à rien d'y réfléchir sans agir. Ce qui vous distingue des autres, c'est que vous êtes prêt à agir.


Demandez une formation professionnelle dans un nouveau domaine

Votre employeur actuel réfléchit probablement à des façons d'accroître la productivité grâce à l'automatisation. L'une des premières choses auxquelles il songe est le genre de compétences dont ils ont besoin. Parlez à votre manager et RH pour voir où en sont les choses. Renseignez-vous pour savoir s'ils prévoient d'offrir une formation professionnelle pour aider les employés à acquérir de nouvelles compétences. Si ce n'est pas le cas, cela pourrait être un signe pour vous de bientôt chercher ailleurs.


Suivez une formation dans un domaine qui vous intéresse

Les médecins et les infirmières doivent suivre des cours pour se tenir à jour dans le domaine médical, mais pour une raison ou une autre, la plupart des autres emplois n'ont pas cette exigence. Mais il y a des universités et des cours en ligne qui peuvent vous fournir les compétences dont vous avez besoin à votre lieu de travail ou ailleurs.

Vous êtes peut-être intéressé par les gadgets et vous pouvez apprendre davantage sur le fonctionnement des robots et leur utilisation pour automatiser les étapes répétitives de la fabrication. Cela pourrait vous inspirer à utiliser des robots dans votre travail.


Lancez une révolution numérique

Peut-être que votre rôle actuel vous donne un autre point de vue sur la façon dont les choses pourraient être plus efficaces, si seulement vous pouviez… (remplir en fonction de votre situation). Faites des recherches sur ce qu'il faudrait pour concrétiser votre idée et suggérez-la. Soyez poliment persévérant si votre supérieur immédiat est frileux à l'idée et portez vos idées à des niveaux supérieurs.

Au pire, vous serez vu comme quelqu'un qui a des idées avant-gardistes et qui est prêt à s'adapter. Dans le meilleur des cas, vous avez la possibilité de concrétiser votre idée, prouvant ainsi votre aptitude et votre penchant à participer à la transformation numérique.


Soyez numérique

Êtes-vous celui qui essaie toujours de nouvelles choses et les nouveaux gadgets ? Organisez un déjeuner pour présenter de nouvelles choses numériques à vos collègues. S'habituer à de nouvelles choses, au changement constant stimule non seulement l'esprit, mais prépare aussi les gens à accepter de nouveaux procédés et à réfléchir à la manière d'appliquer les concepts dans leur propre travail quotidien.

Acceptez votre maître robot

Dans de nombreux cas, l'automatisation et les êtres humains peuvent coexister. La raison principale de la robotique est qu'elle peut faire les choses mieux que les humains. Les robots sont particulièrement doués pour les actions répétitives - ils ne se fatiguent pas et ne font pas d'erreurs. Ils sont également doués pour faire deux choses différentes à la fois où des corrélations peuvent être observées. Mais embrassez vos collègues robots, parce qu'ils font les choses ennuyeuses, en vous libérant pour faire le travail le plus gratifiant.

C'est naturel d'être anxieux quant à l'impact de cette technologie sur nos carrières, qu'il s'agisse du début ou d'une carrière bien ancrée dans le monde du travail. Après tout, les chercheurs prédisent qu'il y a 50 pour cent de chances que les machines soient capables de reprendre tous les emplois humains d'ici 120 ans. Le même article contient des prédictions étonnantes sur ce qui va se passer au cours des dix prochaines années.


Mais le savoir, c'est le pouvoir, et prendre des mesures proactives pour s'assurer que vos compétences correspondent aux besoins de l'avenir peut vous donner un sentiment de contrôle. Vous pourriez même y trouver une nouvelle carrière passionnante.